16.07 2018
Engorgement pendant allaitement : les bons gestes à adopter

Engorgement pendant allaitement : les bons gestes à adopter

Certaines femmes souffrent fréquemment d'engorgement mammaire durant l'allaitement. Cependant, ce petit désagrément peut causer une inflammation en cas de négligence. Alors, suivez ces quelques gestes en cas d'engorgement pendant votre allaitement.

Allaiter

Continuer la tétée
L'engorgement mammaire entraîne des tensions sur l'un ou les deux seins. Dans ce cas, il faut continuer et prolonger la tétée le plus souvent possible, notamment avec le sein engorgé. L'engorgement est provoqué par une surproduction de lait, peut être parce que bébé dort trop longtemps. Ce phénomène est également lié au port de soutien-gorge serré et à l'engorgement d'un canal galactophore. Le principe est d'évacuer le surplus de lait par l'allaitement.

Les petites astuces avant et après l'allaitement
Le sein concerné doit être privilégié lors de l'allaitement. De plus, il est important de prendre une douche bien chaude avant de commencer la séance. Si bébé dort, placez des compresses froides sur le sein. De même, utilisez un tire-lait acheté dans les parapharmacies sécurisées comme Pharmasimple. Ces accessoires servent à éjecter le lait en trop si bébé reste indisponible. Entre les tétées ou après l'allaitement, placez un gant froid ou une poche glacée sur la poitrine.

Effectuer des massages

Pour soulager l'engorgement
Pour calmer l'engorgement, un massage aréolaire est de mise. Cette opération vise en effet à dégager l'aréole congestionnée. Pour ce faire, il faut d'abord s'allonger confortablement et placer des serviettes près des seins pour absorber le liquide. Puis, l'opération se poursuit en effectuant de petits mouvements circulaires autour de l'aréole. Le massage continue ainsi pendant quelques minutes jusqu'à l'apparition de perles de lait au bout du mamelon.

Pour éjecter le lait
Ce type de massage vise à encourager le sein à éjecter le lait. En premier lieu, il faut empoigner le sein en formant un C avec les mains. Puis, appuyez les doigts contre la cage thoracique afin de saisir parfaitement l'avant du sein. En second lieu, comprimez le mamelon délicatement. Toujours en comprimant, il faut étirer l'aréole vers le haut et recommencer toute l'opération. Par ailleurs, ce massage s'effectue sans douleur.

Les risques de l'engorgement

Les manifestations
En cas d'aggravation, l'engorgement mammaire entraîne les lymphangites. Il s'agit d'une rougeur de la peau située autour ou au-dessus du mamelon. Cette inflammation provoque une chaleur et une douleur intense. Il est ainsi préférable de faire appel à un professionnel, en l'occurrence un médecin ou une sage-femme afin de traiter le problème. Ces spécialistes sont en effet indispensable afin d'éviter l'apparition de galactophorite (inflammation des conduits galactophores qui assurent le transport du lait).

Les traitements
Les spécialistes prescrivent généralement des antibiotiques pour traiter cette inflammation mammaire. En outre, l'allaitement peut être déconseillé durant les prises d'antibiotiques. Ainsi, l'allaitement se poursuit après les traitements. D'ailleurs, les lymphangites durent en général 8 à 10 jours. Des pansements alcoolisés sont de plus nécessaires pour éviter la prolifération de microbes. Par ailleurs, le meilleur moyen d'éviter ces inflammations est d'étaler les séances d'allaitement sans limites.